top of page
Rechercher
  • Valérie RILOS

TPE, PME : il est urgent d’intégrer une démarche RSE !

Sous l’effet de la guerre en Ukraine et des événements climatiques extrêmes, la France se trouve acculée aux questions environnementales et énergétiques. Des entreprises comme Duralex ou Arc ont d’ores et déjà annoncé une réduction d’activité pour cet hiver, faute de pouvoir sécuriser leurs approvisonnements énergétiques. 

Alors comment faire ? La Responsabilité sociétale des entreprises vous aide à préserver votre entreprise ! En quoi consiste la RSE ? Quels sont les enjeux de cette démarche ? Comment contribue-t-elle à pérenniser votre activité ? On vous explique tout !



De quoi parle-t-on ?

 

La RSE, c’est quoi ? La Responsabilité Sociétale (ou Sociale) des Entreprises est la contribution volontaire des entreprises aux enjeux du développement durable. Le développement durable consistant, quant à lui, à répondre « aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », selon le rapport Brundtland.


Dans le cadre de cette démarche, les entreprises s’engagent à réduire l’impact négatif de leurs activités aux niveaux :

  • environnemental (ressources, biodiversité, climat …),

  • social (santé des collaborateurs, des riverains, travail des enfants…),

  • économique (corruption, dégradation des services publics…).

Au cœur du dispositif, l’entreprise entretient un dialogue permanent avec les parties prenantes de l’entreprise (consommateurs, fournisseurs, collaborateurs, collectivités, ONG, partenaires, pouvoirs publics, investisseurs…), qui instaure des relations gagnant-gagnant et favorise l’innovation.

Qui est concerné ? Depuis l’adoption de la loi Pacte en 2019, toutes les entreprises françaises, sans exception, doivent prendre en considération les enjeux environnementaux et sociaux dans la gestion de leurs activités.


Un contexte d’urgence


Selon le baromètre RSE 2021, les entreprises, quelle que soit leur taille, commencent à s’emparer réellement du sujet, notamment suite à la pandémie qui avait occasionné une baisse du PIB de 8% en 2020. 




Plus d'une TPE/PME sur trois est active en matière de RSE (source : baromètre RSE 2021). 


Car comme le martèle le GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) dans son rapport d’avril 2022, le coût de l'inaction sera bien supérieur au coût de l’action.






Aujourd’hui peut-on encore se poser la question d’intégrer ou non une démarche RSE à la stratégie de son entreprise? A-t-on encore le choix ? A peine sortis de la crise sanitaire, de nouvelles difficultés économiques ont surgi: des problèmes d’approvisionnement en énergie liés au conflit en Ukraine, une hausse quasi généralisée des matières premières, un taux d’inflation avoisinant les 6% en août 2022 (contre 9% pour la zone euro)...  Résultat : l’Etat lance toute une série de mesures pour accélérer la transition : bouclier énergétique, nationalisation d’EDF, plan de sobriété, projet de loi d’accélération des énergies renouvelables (ENR)… 

La RSE devient incontournable pour sortir du marasme économique qui se profile. C’est ce qu’a compris le collectif de la Convention des entreprises pour le climat, 150 entreprises de toutes tailles qui “se réinventent grâce à la RSE pour s’aligner sur les limites planétaires et entrer dans une économie régénérative.”



RSE : quels enjeux pour les entreprises ?


Concrètement, que peut-on attendre d’une démarche RSE ? La RSE s’impose comme un levier de performance globale et durable. Elle génère en moyenne 13% de performance en plus, selon France Stratégie comparé à une entreprise qui ne mène pas d’actions, et jusqu’à 20% lorsque la démarche infuse jusqu’au niveau de la gestion des ressources humaines. 





En intégrant une démarche RSE dans votre stratégie :

  • Vous vous dotez d’une vision à long terme sur votre contribution au bien commun et à la durabilité de la planète qui donne du sens à votre activité. Vous sortez ainsi du courtermisme.

  • Vous prévenez et maîtrisez les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance. Votre entreprise identifie les risques liés à ses activités comme les risques environnementaux (climat, énergie, eau…), professionnels, les risques liés à l’emploi, à la santé et à la corruption…  Cette approche préventive permet de mieux anticiper les risques en vue de les atténuer.

  • Vous optimisez vos conditions d’approvisionnement afin de poursuivre votre activité sur le long terme.

  • Vous réalisez des économies en réduisant vos consommations de matières premières et de ressources.

  • Vous garantissez l’acceptabilité sociale de votre activité, autrement dit l’adhésion des communautés locales et de ses représentants à votre activité grâce au dialogue, à la création d’emplois, à la préservation de l’environnement…

  • Vous attirez les talents, motivez et fidélisez vos collaborateurs, en vous agissant sur les questions de préservation de la planète, le traitement respectueux des fournisseurs, clients…, mais aussi le bien-être des collaborateurs.

  • Les attentes de vos parties prenantes constituent un levier qui vous incite à opérer des innovations produits, sociales, managériales ou encore organisationnelles, etc. (ex : demande de transparence sur les conditions de production, recherche de produits bio, de produits plus respectueux de l’environnement, rémunération plus juste des producteurs…)

  • Vous vous différenciez de la concurrence, remportez des appels d’offres comportant des critères RSE, et accédez à de nouveaux marchés. 

En outre, considèrant que la RSE améliore les pratiques sociales, environnementales et valorise la valeur immatérielle, de plus en plus d’investisseurs privilégient les entreprises ayant des pratiques RSE.


En définitive, grâce à la RSE, votre entreprise adopte une démarche vertueuse qui présente de nombreux avantages !

Pour savoir comment passer à l’action et mettre en œuvre votre démarche RSE, connaître les piliers de la RSE, les bonnes pratiques à adopter... Ne manquez pas notre article le mois prochain !


Auteure :

Valérie Rilos

Consultante-rédactrice en communication RH, RSE, QVT et transformation des organisations - spécialiste des problématiques du capital humain.


0 vue0 commentaire
bottom of page